NOUS CONTACTER

NOUS LOCALISER

Tél. : 09 70 199 200

NOUS TROUVER
SUR LINKEDIN

NOUS TROUVER
SUR FACEBOOK

Protection Judiciaire de la Jeunesse


La Protection Judiciaire de la Jeunesse est une administration relevant du Ministère de la Justice depuis l’ordonnance du 1er septembre 1945.

Elle était originellement en charge de trois missions principales :

  • la prise en charge des mineurs délinquants, en vertu de l’ordonnance du 1er septembre 1945 qui affirme la priorité de la mesure éducative dans le cadre pénal
  • la prise en charge des jeunes majeurs qui éprouvent des difficultés d’insertion sociale et sollicitent les juges des enfants
  • la protection des mineurs en danger, en vertu de la loi du 4 juin 1970.

Toutefois, cette dernière mission a aujourd’hui été retirée du champ de compétence de la PJJ pour être confiée aux conseils généraux.

Lorsqu’il prononce une mesure pénale à l’encontre d’un mineur, le Juge des enfants en confie l’exercice et le contrôle à la Protection Judiciaire de la Jeunesse.

Il existe des mesures pré-sentencielles (contrôle judiciaire, liberté surveillée préjudicielle), des alternatives aux poursuites (mesure de réparation..) et des mesures post-sentenciels (sursis avec mise à l’épreuve, mesure jeune majeur, mesure d’activités de jours..). Cette liste est non-exhaustive et les mesures vont être amenés à être réformées dans le cadre de l’abrogation de l’ordonnance du 2 février 1945.

La Protection Judiciaire de la Jeunesse est composée de divers corps de métiers : les éducateurs évidemment mais également les assistants de service social, le personnel éducatif (enseignants et formateurs techniques), médical (notamment psychologue) et administratif (secrétaire, directeur) etc.

Les mesures peuvent être exercées en milieu ouvert (Unité Educative en Milieu Ouvert) mais également en milieu fermé (Centre éducatif fermé, centre éducatif renforcé, établissement pénitentiaire pour mineurs.)

Les mineurs sont principalement en contact avec un éducateur référent. L’éducateur dépend du ministère de la justice et réfère de la situation au Juge des enfants. D’ailleurs, il apporte son point de vue en proposant les actions éducatives qui lui semblent les plus adaptées par rapport au mineur.

L’éducateur est chargé d’une part de l’évaluation de la situation de l’enfant et de la mise en place d’une stratégie adaptée à sa personnalité, son état psychique, son milieu social et familial.

Il est également l’interlocuteur permettant la réflexion autour des actes commis.

Enfin, la Protection judiciaire de la Jeunesse est également chargée de mettre en œuvre la décision judiciaire et de veiller aux respects d’éventuelles obligations au titre d’un sursis avec mise à l’épreuve.


Vous trouverez cette expression dans les pages suivantes :


Actualités
Toutes nos actualités
Nos services aux confrères

Notre réseau d’avocats met à votre disposition ses ressources et son expertise à votre service, qu’il s’agisse de postulation, de sous-traitance ou de simples consultations, plus particulièrement en matière de saisies immobilières et de responsabilité civile professionnelle.

CLIQUEZ ICI
Nous rejoindre

Vous pensez que la modernisation de notre profession ne s’oppose pas au respect de ses traditions ? Vous êtes convaincu que le faire-savoir doit accompagner le savoir-faire ? Notre réseau d’avocats a pour objet de promouvoir l’activité de ses membres, dans le respect de leur identité et de leur indépendance.

CLIQUEZ ICI